Le berceau de baptême était un petit berceau décoré que la sage-femme (ou la marraine si nécessaire) transportait lors de la procession jusqu’à l’église. Le berceau, dans lequel était couché l’enfant, était alors posé sur un tréteau. L’enfant était ensuite directement baptisé dans ce berceau portatif.

L’origine de cette coutume semblerait être typiquement alsacienne et serait née dans le pays de Hanau (existence attestée au XVIème siècle), puis se serait étendue dans les villages protestants de Basse Alsace. La tradition du berceau de baptême se perpétua jusqu’au XIXème siècle, puis s’arrêta.

>> haut de page